• Sudarenes Editions

LES RÊVES NE S'ENVOLENT PAS


Suzanne, bouquiniste en bord de mer, lutte contre la solitude depuis qu’elle a perdu son mari. Pourtant, la boutique ne désemplit pas. Parmi les habitués, Madeleine se débat pour maintenir à flot un projet qui lui tient à cœur, tandis que Yoan s’efforce de noyer les souvenirs douloureux, incapable de les oublier. À quelques mètres de là, Léna et Maxime, propriétaires de la boulangerie, ont laissé sombrer leurs espoirs depuis bien longtemps.


Et puis, il y a Lou. Guidée par la mystérieuse Suzanne, la jeune fille doit apprendre le pouvoir des livres et des mots qu’ils contiennent. Mais comment s’ouvrir aux autres, alors que les douleurs du passé refusent de cicatriser ? Au fil des rencontres, elle réalisera qu’il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves…




LES LECTEURS EN PARLENT:


Vous est il déjà arrivé d'être tellement bien, tellement plongée dans une histoire, d'aimer tellement les personnages, que vous voudriez que cette histoire ne se termine jamais?

D'être triste de les quitter après le mot "fin"?

C'est ce qui m'est arrivé avec "Les rêves ne s'envolent pas" de Marie le Vaillant!

J'ai tout aimé!

Suzanne, sa Bouquinerie des "Doux rêveurs, sa bienveillance, sa façon bien à elle de trouver les livres qui parlent au coeur des gens!

Lou, cette jeune fille tellement attachante, un "rayon de soleil noyé sous une pluie battante" aux chaussettes dépareillées et toutes en couleurs qui se cherche, qui se "sacrifie" pour sa famille, naturellement, parce qu'elle est comme ça Lou, elle a un coeur énorme. Un petit bout de femme aux réflexions profondes et une maturité étonnante pour son âge.

Et tout le petit monde qui tourne autour d'eux, sur La charmante place des Rêves Envolés: Madeleine et son projet bourré d'humanité, Yoan et les fêlures qu'il garde en lui, Léna et Maxime les boulangers au coeur grand comme ça, Théophile et le petit frère de Lou, deux gamins tellement attachants et aimants, Eric, le fils de Suzanne, qui se cherche dans son quotidien virevoltant.

Une magnifique histoire où les livres ont la part belle, où le bienfait qu'ils apportent autour d'eux prime dans le coeur des gens, où l'humain prédomine ainsi que les liens amicaux, familiaux, et d'amour de l'autre.

J'ai pour habitude de noter de jolies phrases de mes lectures dans un carnet dédié à mes beaux souvenirs de lectures, j'en ai noté des dizaines tant l'écriture de Marie Le Vaillant me parlait!

Si vous aimez les histoires qui vous plongent à la fois dans le coeur des livres et dans le coeur des gens, si vous aimez les histoires où malgré les soucis, les tracas, les tourments de la vie, les personnages se prennent mutuellement par la main pour se faire avancer, si vous avez envie de passer un petit bout de vie au bord de la mer en Bretagne, lisez donc "Les rêves ne s'envolent pas"!

Parce que non, "Les rêves ne s'envolent pas, ils nous emportent avec eux... "

Un magnifique coup de coeur!



Résumé Suzanne, bouquiniste en bord de mer, lutte contre la solitude depuis qu'elle a perdu son mari. Pourtant, la boutique ne désemplit pas. Parmi les habitués, Madeleine se débat pour maintenir à flot un projet qui lui tient à coeur, tandis que Yoan s'efforce de noyer les souvenirs douloureux, incapable de les oublier. À quelques mètres de là, Léna et Maxime, propriétaires de la boulangerie, ont laissé sombrer leurs espoirs depuis bien longtemps. Et puis, il y a Lou. Guidée par la mystérieuse Suzanne, la jeune fille doit apprendre le pouvoir des livres et des mots qu'ils contiennent. Mais comment s'ouvrir aux autres, alors que les douleurs du passé refusent de cicatriser ? Au fil des rencontres, elle réalisera qu'il n'est jamais trop tard pour réaliser ses rêves...



8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Eros