Rechercher
  • Sudarenes Editions

VAMPIRE EN COLOCATION

“Aline vient de mourir.” Personne n’aurait cru qu'elle se réveillerait un jour. Pourtant, la jeune femme ouvre les yeux dans son propre cercueil. Elle est amnésique et a acquis des capacités surhumaines. Un mystérieux jeune homme la découvre ainsi. Il aurait dû être étonné de la voir en vie, elle aurait dû avoir peur de lui. Mais il n'en est rien. Il fera tout pour la protéger. Malheureusement, Aline fera également tout pour retrouver ses souvenirs, mettant terriblement en péril son nouvel allié. Et si ce bel homme lui cachait tout ce qu'elle a toujours cherché? Prologue: Une pluie tout aussi pesante qu'acide s'abat sur la ville entière de Mornal. Une foule incroyablement dense se presse à l'intérieur d'une bâtisse constituée d'une pierre gris été fade. Tous sont habillés en noir, formant une mer obscure à l'intérieur de cet endroit aux airs sacrés. Pourtant, malgré le fait que ces personnes soient à l'abri là-bas, leurs joues ne cessent d'être inondées par une cascade limpide et douloureuse. Les inconfortables bancs en bois, qui occupent la moitié de l'espace de cette immense salle, sont déjà presque tous occupés. Ils accueillent toutes sortes de personnes de classes sociales bien différentes. Les parapluies, quant à eux, ont l'honneur de rester à la majestueuse porte d'entrée. Chacun se fond dans la population accumulée en masse ici, personne ne s'en distingue. Ce n'est pas le moment d'être extravagant, au contraire. Des centaines, non des milliers, de bouquets de fleurs se dressent un peu partout autour de ces êtres humains dont certains sont obligés de rester debout, faute de place. Les innombrables pétales, rouges comme blanches, contrastent parfaitement avec tout le reste du décor de cette scène sombre que tous aimeraient pouvoir oublier. Sur le tout premier banc, le plus proche de l'autel, sont assis une jeune fille aux cheveux presque dorés et un homme aux épaules larges et fières. Il ne cesse de fixer cette immense boîte posée au beau milieu de l'église. Cette boîte que lui-même a dû choisir pour sa chère fille. Une larme solitaire coule le long de ses joues avant d'atterrir sur ses mains jointes. Ses cheveux couleur corbeau forment un ensemble harmonieux avec la chemise noire qu'il arbore avec élégance. Mais un jour comme celui-ci, il n'y a pas d'élégance à avoir. Il n'est pas l'heure de se mettre en valeur soi-même. La seule qui a le droit d'être belle et séduisante, une dernière fois pour toutes, est la défunte. L'homme baisse la tête, courbant le dos tandis qu'il contemple avec ardeur les reflets qui se dessinent sur la surface de ses chaussures laquées. Sa fille n'aurait jamais voulu avoir une cérémonie. Une seule messe du dimanche était déjà de trop pour elle. Elle n'y allait jamais, elle ne le supportait pas. Cette jeune fille aurait voulu avoir une cérémonie d'adieux flamboyante avec un comité limité et non pas un spectacle uniforme et maussade comme celui-ci où tous genres d'hypocrites la regardent partir. Aux côtés de cet homme mûr, une place reste vide. À celle-ci, aurait dû s'assoir une personne essentielle à celle qui vient tout juste de disparaître. Cette personne aurait dû venir mais elle n'est pas là et elle ne le sera jamais. La jeune fille aux yeux couleur noisette qui est assise de l'autre côté du banc, serre fortement les poings. Elle contient sa rage, luttant contre ses pires démons à cet instant même. Son regard est fixé sur le lys blanc qui est posé sur le cercueil qui est encore et toujours posé sur l'autel. De lourdes larmes, remplies de regrets, coulent sur les joues de cette amie de la défunte avant de s'écraser au sol. Mais, loin de tous les regards indiscrets, tout au fond de l'église en pleine cérémonie, se tient la personne à laquelle la belle et jeune victime tenait tant. Ce jeune homme, posé contre un des glacials murs en pierre de l'édifice, contemple cette scène entière avec une tristesse sans limites au plus profond du regard. Des milliers de larmes dévalent de ses yeux, courant lentement de ses yeux jusqu'au sol. Entre ses mains, il tient la fleur préféré de son aimée: un lys blanc. Personne ne le connaît ici. Pourtant, lui, il connaît tous les visages et noms de ceux qui se plaignent dans le vide de ce vénérable endroit. Il reste là, immobile, les yeux rivés sur le cercueil de celle qu'il aime tant. Il a tout fait pour la sauver mais rien n'a suffi à la sauver. Tout à coup, il lève la tête vers la voûte qui surplombe l'intégralité de cette foule attristée. Celle-ci lui communique le son des chants lyriques qui ne cessent de résonner dans le bâtiment entier. Le jeune homme ferme enfin les yeux, tenant de toutes ses forces de se rappeler de chacun des douloureux traits du visage de celle qu'il vient de perdre. Il ne verra plus jamais les expressions qu'accueillait le visage de sa bien-aimée. Plus jamais. Ça, c'est ce qu'il croyait en tout cas.

"Vampire en colocation" a été primé 23 fois aux Wattpads: – Gagnant des Awards Wattpadiens 2017 en catégorie mystère/thriller/vampire. – Gagnant aux Mentions Honorables des Mini-Ficties! – Gagnant du public des WATTS 2017 dans la catégorie vampire! – Prix du public vampire aux Snow Awards! – 1ere place aux JH-wards en catégorie vampire/loup-garou! – Gagnant du public vampire/loup-garou au concours le fil d'Ariane! –1er Prix catégorie vampire au concours des WATTS! – Gagnant des Historia-Awards 3 dans la catégorie première impression! – Gagnant du prix l'émotionnel aux dreamlies! – 1ere place en catégorie Vampire au concours "qui sera la déesse/dieu de Wattpad?" – etc.

2 vues

©2020 par Sudarenes. Créé avec Wix.com